Les engagés : Nadia Remadna, travailleuse sociale engagée dans la prévention de la radicalisation

Mis à jour : 26 sept 2018




L'association La Brigade des mères est sur tous les fronts. Logement, droits des femmes, éducation et... radicalisation. Nadia Remadna, sa fondatrice, nous parle de son engagement.

Travailleuse sociale et militante de toujours, Nadia Remadna s'engage dans la prévention de la radicalisation chez les jeunes. En juin 2014, elle fonde, à Sevran, l'association La Brigade des Mères dans laquelle « les mères de tous les milieux se mobilisent pour faire respecter leurs droits et ceux de leurs enfants au sein de la République Française ».


Nadia a l'engagement dans le sang. Sans langue de bois, cette travailleuse sociale depuis 25 ans, aime déranger pour défendre les causes qui l'animent. Aujourd'hui, elle aborde le problème de la radicalisation chez les jeunes, qu'elle côtoie de près dans son quartier, parce que "c'est d'actualité", dit-elle. Dans le cadre de leur travail de prévention, les brigadiers de l'association accompagnent les familles confrontées à ce problème, notamment avec le dispositif BDM ATELIERS



https://www.francetvinfo.fr/societe/video-13h15-la-brigade-des-meres-en-lutte-contre-le-radicalisme-religieux_1460975.html

VIDEO. 13h15. La Brigade des mères est un réseau d'entraide entre les familles

Nadia Remadna, 53 ans, fondatrice de la Brigade des mères, crée du lien entre les parents qui craignent la radicalisation religieuse de leurs enfants. Ce jour-là, elle se rend avec des ami-e-s chez un couple qui a perdu son fils parti en Syrie il y a deux ans… Extrait de "13h15 le samedi" du 21 mai.